Le premier producteur mondial indépendant d’électricité, GDF Suez, a publié un chiffre d’affaires de 28,2 milliards d’euros au premier trimestre, en hausse de 10,5% (+8,4% en organique), tandis que son Ebitda s'est établi à 5,8 milliards, en croissance de 5,7% (+4,1% en organique).

Cette croissance, soutenue, est liée à la progression des branches Energie International et Energie Europe ainsi qu’à la forte croissance des résultats de la branche Global Gaz & GNL notamment grâce aux activités exploration-production, souligne le groupe dans un communiqué. Cette branche, dont 30% du capital a été vendu au fonds souverain chinois CIC, a vu son chiffre d’affaires bondir de 70% à 1,3 milliard d’euros sous l’effet de la hausse du prix des matières premières.

Les ventes d’International Power, racheté par GDF Suez début 2011, contribuent également au dynamisme du groupe puisqu’elles ont atteint 4,2 milliards au premier trimestre, en hausse de 14,4%. Dans son communiqué, GDF rappelle que le rachat des minoritaires d'International Power, qu'il espère boucler à la mi-juillet, lui permettrait de relever son objectif de résultat net récurrent part du groupe pour 2012 à un niveau compris entre 3,7 et 4,2 milliards d'euros - contre une fourchette de 3,5 à 4 milliards visée auparavant.

Il confirme par ailleurs viser un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 17 milliards d'euros environ et des investissements bruts de 11 milliards hors rachat des intérêts minoritaires d'IP. Le dividende lui sera au moins égal à celui de 2011.

Vers 15h35, le titre recule de 2,9% à la Bourse de Paris, sur un marché lui-même en baisse de 2,5%.