Au premier trimestre de son exercice 2011-2012, le groupe français Alstom a dégagé un chiffre d’affaires en recul de 12%, à 4,5 milliards d’euros, alors que les analystes attendaient en moyenne 5,2 milliards. Le groupe est pénalisé par le faible niveau de commandes enregistrées durant la crise.

Ce mercredi vers 11h45, le titre Alstom perdait 1,29%, à 37,95 euros, soit la plus importante baisse du CAC 40 qui progressait de près de 1%, à 3 731 points.

Entre avril et juin 2011, les commandes d’Alstom se sont établies à 5 milliards d’euros, soit une progression de 44% sur un an. Toutefois, le consensus tablait sur 5,36 milliards d’euros. Au 30 juin, le carnet de commandes a atteint 47 milliards d'euros, correspondant à 28 mois de chiffre d’affaires.

Le groupe industriel a averti que 'le faible niveau des ventes du premier semestre de l'exercice 2011-2012 va affecter la performance opérationnelle et le cash flow libre de cette période'. Cependant, Alstom maintient son objectif annuel de marge opérationnelle de 7% à 8%. 'La structure financière reste néanmoins solide et, par l'effet combiné de la reprise commerciale récente et des effets positifs des plans de restructuration, une amélioration est attendue au second semestre', précise le groupe.