Deux semaines après avoir annoncé des résultats positifs pour son NCX116, une molécule capable de diminuer la pression intra-oculaire (PIO), NicOx confirme qu’il mise sur l’ophtalmologie pour assurer sa croissance.

Le groupe français a annoncé mercredi la signature d'un accord en vue de l'acquisition de 11,8% du capital d'Altacor, une société britannique non cotée, qui commercialise déjà un produit contre la sécheresse oculaire et a deux autres médicaments à un stade avancé de développement.

Selon les termes de l'accord, NicOx va investir un montant de deux millions de livres sterling (environ 2,4 millions d'euros) pour acquérir 11,8% d'Altacor. Le groupe bénéficie d'une option d'achat lui permettant d'acquérir le solde des actions Altacor pour un montant de 9 millions de sterling (environ 10,8 millions d'euros), rémunéré, au choix de NicOx, en numéraire, en actions NicOx ou en une combinaison de numéraire et d'actions. Cette option est exerçable par NicOx jusqu'au 31 mai 2012.

«L'option conclue pour l'acquisition d'Altacor, est la première réalisation concrète de la stratégie initiée depuis plus d'un an par NicOx visant à se recentrer autour de l'ophtalmologie après l'échec de l'anti-inflammatoire Naproxcinod», a commenté à l’agence Reuters Sebastien Malafosse, analyste chez Bryan Garnier.

Vers 11h20, le titre NicOx bondit de plus de 25% à la Bourse de Paris. Il avait déjà fortement progressé il y a un peu plus d'une semaine après l'annonce de résultats positifs et d'un paiement de licence lors d'une étude sur un traitement du glaucome développé avec le spécialiste mondial de la santé oculaire Bausch + Lomb. Au 31 décembre, le groupe disposait d'une trésorerie nette de 93 millions d'euros, ce qui lui permet de racheter en totalité Altacor.