Grande-Bretagne : Le régulateur simplifie les règles de cotation à la Bourse de Londres

Publié le 11 Juillet 2024

Copyright © 2024 Reuters

Grande-Bretagne : Le régulateur simplifie les règles de cotation à la Bourse de Londres

Grande-Bretagne : Le régulateur simplifie les règles de cotation à la Bourse de Londres

-

LONDRES (Reuters) - L'autorité britannique des marchés financiers a présenté jeudi une simplification des règles de cotation à la Bourse de Londres afin de favoriser l'attractivité du pays face à la concurrence de Wall Street et de l'Union européenne après le Brexit.

Parmi les nouvelles règles de l'Autorité de conduite financière britannique (FCA) qui doivent entrer en vigueur le 29 juillet, figure, comme proposé en décembre, la fusion des cotations premium ou standard en une seule catégorie d'actions.

L'obligation pour les sociétés de solliciter le vote des actionnaires sur les transactions majeures a été supprimé, à l'exception des prises de contrôle inversées et de l'annulation d'une cotation.

Ces changements, les plus importants apportés au régime de cotation depuis plus de trois décennies, visent à attirer un plus grand nombre d'entreprises candidates à une cotation en réduisant les contraintes administratives.

Après le Brexit, entré en vigueur en janvier 2021, le ministère britannique des Finances avait demandé ces modifications pour renforcer la compétitivité de Londres face à la concurrence accrue d'Amsterdam, Paris et d'autres places financières l'UE, qui avaient déjà assoupli leurs règles de cotation.

Le Royaume-Uni n'avait par exemple pas réussi à convaincre le groupe britannique Arm Holdings, spécialisé dans la conception de semi-conducteurs, de s'introduire à la Bourse de Londres plutôt qu'à celle de New York.

Le distributeur chinois de mode à bas prix en ligne Shein a en revanche entamé le processus de cotation à Londres.

"Ces nouvelles règles représentent un premier pas important vers la revitalisation de nos marchés de capitaux, l'alignement du Royaume-Uni sur ses homologues internationaux et la garantie que nous attirons les entreprises les plus innovantes à se coter ici", a déclaré Rachel Reeves, chancelière de l'Échiquier dans le nouveau gouvernement travailliste du Premier ministre Keir Starmer.

Les fondateurs ou les dirigeants d'une société peuvent bénéficier de droits de vote doubles ou renforcés pour une durée illimitée, une mesure destinée à attirer davantage de sociétés en croissance dont les fondateurs souhaitent conserver le contrôle après leur cotation.

Selon la Bourse de Londres, sa liste d'introductions en Bourse à venir s'allonge en prévision des réformes.

La FCA a toutefois déclaré que l'assouplissement des règles ne suffirait pas à inciter les entreprises à venir s'introduire à la Bourse de Londres et qu'il comportait des risques, faisant ainsi écho aux préoccupations de certains actionnaires.

(Reportage Huw Jones ; version française Diana Mandiá, édité par Kate Entringer)

2024-07-11T095815Z_1_LYNXMPEK6A0AP_RTROPTP_1_BRITAIN-REGULATOR-SEXISM.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20240711:nRTROPT20240711095815LYNXMPEK6A0AP Enseigne de la Financial Conduct Authority (FCA) OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20240711T095815+0000 20240711T095815+0000

Reuters