EasyBourse - Investir en bours en ligne

La note hebdo de La Banque Postale

Par les économistes de La Banque Postale

Semaine du 12 décembre au 19 décembre

Note de synthèse

L’essentiel – Comme prévu, la Fed a relevé son taux directeur de 25 points de base. Elle aura donc attendu un an pour procéder à une 2 ème hausse, un rythme extrêmement lent en regard des épisodes passés de resserrement monétaire. Pressera-t- elle le pas l’an prochain ? C’est vraisemblable, surtout si l’administration Trump met en place comme attendu une politique économique conduisant à des niveaux plus élevés de croissance, d’inflation et de déficit public. De fait, la majorité des membres du comité de politique monétaire est maintenant en faveur de trois hausses au moins du taux directeur l’an prochain. En conséquence, les taux d’intérêt américains et le dollar ont de nouveau monté cette semaine. En revanche, les taux longs européens ont connu une petite correction à la baisse mais après avoir grimpé juste après la réunion de la BCE du 8 décembre. De leur côté, les Bourses terminent l’année sur des chapeaux de roue. Si les grands indices américains ont quand même fait une pause cette semaine face à la remontée des taux observée et anticipée outre-Atlantique, les places européennes ont encore progressé, dopées par l’affaiblissement de l’euro, des rumeurs de fusions acquisitions et, pour le secteur pétrolier, par une nouvelle hausse du prix du baril. En effet, l’accord entre l’Opep et une partie des producteurs non Opep en vue de réduire l’excès d’offre mondiale de brut prend forme. Du côté de la conjoncture, il faut noter, aux Etats-Unis, l’accélération progressive de la hausse des prix, la fermeté confirmée de la consommation et, à l’inverse, la tendance toujours faible de la production industrielle. Dans la zone euro, les créations d’emplois ont décéléré au 3 ème trimestre mais c’est en lien avec une croissance un peu ralentie au printemps et à l’été. En France, on notera que le climat des affaires de l’Insee surprend très positivement en décembre. Au Japon, l’enquête Tankan est également favorable. Enfin, en Chine, les indicateurs mensuels de novembre laissent attendre pour ce trimestre une progression du PIB analogue à celle de l’été. L’objectif officiel de croissance (+6,5 % au moins sur l’année) sera sans doute atteint et même un peu dépassé. Il faut dire qu’entre l’envolée des investissements publics et une gestion fort souple du crédit bancaire, Pékin aura mis du sien pour y arriver...Retrouvez l'étude complète sur: https://www.labanquepostale.com/legroupe/actualites-publications/etudes/actufi.html

Les analyses et prévisions qui figurent dans ce document sont celles du service des Etudes Economiques de La Banque Postale. Bien que ces informations soient établies à partir de sources considérées comme fiables, elles ne sont toutefois communiquées qu’à titre indicatif. La Banque Postale ne saurait donc encourir aucune responsabilité du fait de l’utilisation de ces informations ou des décisions qui pourraient être prises sur la base de celles-ci. Il vous appartient de vérifier la pertinence de ces informations et d’en faire un usage adéquat.