Espace OPCVM

Actualités

Bordier & Cie (France) conserve une approche prudente au cours des prochaines semaines

AOF - Tous droits réservés.


(AOF) - Après un premier semestre particulièrement éprouvant pour le moral des investisseurs, le mois de juillet a signé les meilleurs gains mensuels de l?année 2022 tant pour les marchés actions que pour les obligations. Au-delà du soulagement bien naturel que constitue ce rallye boursier, Patrick Guérin, co-directeur de la Gestion chez Bordier & Cie (France) a analysé l'environnement macro-économique dans lequel il s'est opéré.

Y a-t-il eu des évolutions suffisamment fortes pour susciter un changement dans l'état d'esprit des investisseurs ?

Patrick Guérin liste un certain nombre de points clé en cette fin de mois.

En premier lieu, l'inflation poursuit son chemin haussier aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou en zone euro.

Ensuite, l'évolution du PIB dans le principal marché boursier de la planète. Après un premier trimestre négatif (-1,6%), l'économie américaine poursuit sa contraction au deuxième trimestre (-0,9% selon les estimations flash).

Sur le registre géopolitique, la situation en Ukraine ne donne aucun signal d'amélioration (le déclenchement de la guerre avait fait vaciller les marchés financiers).

Enfin, la croissance chinoise présente beaucoup d'incertitudes, en raison du maintien par les autorités d'une politique sanitaire très restrictive à l'égard du Covid et de la fragilité persistante du secteur immobilier.

Patrick Guérin s'interroge : comment dès lors expliquer cet optimisme des marchés ?

Paradoxalement, les données macro-économiques se sont plutôt affaiblies.

Pour le professionnel, ce sont surtout les publications des résultats des entreprises à partir du milieu du mois qui ont rassuré les marchés. Les attentes étaient il est vrai très modestes, si bien qu'il a suffi de délivrer plus ou moins autour de ce qui était attendu pour recevoir un accueil favorable et largement contribuer à ce rallye de soulagement.

Enfin, des facteurs techniques ont pu alimenter la hausse puisque des investisseurs ont pu être contraints de racheter rapidement des titres sur lesquels ils avaient constitué des positions vendeuses à découvert pour accompagner la forte hausse des derniers jours de juillet, ce qui pourrait aussi expliquer les volumes inhabituellement élevés constatés en fin de mois.

Après six mois de performances négatives, les gains de juillet sont certes fort appréciables, souligne Patrick Guérin.

Néanmoins, les banques centrales vont poursuivre leur politique restrictive au cours des prochains mois, la pression baissière sur les marges va sans doute conduire à des ajustements des estimations de bénéfices et le dollar, qui s'est fort apprécié depuis le début de cette année, va continuer à peser sur les économies basées sur cette devise.

Autant de motifs qui justifient selon Bordier & Cie (France) de conserver une approche prudente au cours des prochaines semaines.

Publié le 09 Août 2022 - 16h14

2022 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Liste des actualités

Prix entreprise citoyenne cotée en bourse