Espace OPCVM - Actualités - Nordea AM recommande de privilégier le crédit européen au crédit américain

Espace OPCVM

Actualités

Nordea AM recommande de privilégier le crédit européen au crédit américain

AOF - Tous droits réservés.


(AOF) - Les perspectives en matière de crédit sont plus attrayantes en Europe qu'aux États-Unis, indique Nordea AM dans ses Perspectives 2019. Le ralentissement économique actuel souligne l'importance de l'analyse du bilan par les gérants actifs. En Europe, les primes de risque crédit sont à peu près conformes aux moyennes historiques, tandis que le niveau d'endettement n'est généralement pas excessif contrairement à certains segments du Haut rendement américain. Mais il y a une disparité importante en Europe (par exemple, les CLO).

Certaines entreprises sont particulièrement exposées au ralentissement économique. Les chocs sur les marchés émergents et le rythme rapide de la transformation technologique entraîneront le succès de certains titres défensifs tandis que d'autres disparaîtront, assure le gérant d'actifs.

Selon ce dernier, cette réalité est beaucoup plus aiguë dans la zone euro, où la croissance est faible et devrait le rester, qu'aux États-Unis. Prenons l'exemple de la Deutsche Bank. Elle a réduit rapidement son bilan, certaines de ses activités et son personnel et espère qu'un budget informatique réduit suffira à couvrir les besoins de développement de l'entreprise.

La course à l'informatique et à la transformation ne sera gagnée que par certaines entreprises, à savoir celles qui s'accrochent au bon wagon de croissance, souligne Nordea AM.

UBS, par exemple, occupe une position dominante dans le secteur de la gestion privée et gère très bien cette branche, néanmoins son rendement n'est pas celui attendu par rapport au secteur dans lequel la société évolue, observe le gérant.

Aux États-Unis, les perspectives sont plus mixtes, avec des obligations de bonne qualité, chères mais attrayantes à mesure que la Réserve Fédérale se détend et que le levier se réduit sur les tranches les plus basses du Haut rendement.

Le segment du haut rendement garde un certain attrait, mais avec prudence, car les craintes d'une récession pourraient revenir frapper de plein fouet ce secteur surendetté à l'effet de levier important.

Publié le 11 Octobre 2019 - 12h02

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Liste des actualités