Espace pédagogique - Les fiches

Comment lire une cote boursière ?

Une cote boursière donne de nombreuses informations pouvant orienter nos futurs choix d’investissements ou de ventes. Il serait réducteur de s’en servir uniquement pour étudier le dernier cours coté et ainsi calculer la plus-value/moins-value potentielle de vos investissements.

Selon les journaux ou les sites Internet d’informations financières, la cote boursière d’un titre sera plus ou moins détaillée. Le schéma ci-dessous est un exemple de ce que l’on trouve habituellement dans la presse spécialisée.

Le nombre de titres composant le capital social

En comptabilité, le capital social désigne le capital de départ d’une société. Dans la mesure où une action représente une fraction du capital d’une entreprise, le nombre d'action multiplié par leur valeur nominale permet de définir la capitalisation boursière de l’entreprise.

Le dividende

Le dividende correspond à la partie des bénéfices distribuée par une société à ses actionnaires, généralement une fois par an. Contrairement au coupon d'une obligation, le dividende n'est pas fixé à l'avance. On parlera de dividende exceptionnel lorsque celui-ci est spécialement élevé et versé aux actionnaires en raison d'une opération exceptionnelle telle qu’une cession, une acquisition etc.

Le secteur d'activité

Selon l’INSEE, un secteur d’activité regroupe des entreprises de fabrication, de commerce ou de service qui ont la même activité principale (au regard de la nomenclature d’activité économique considérée : ex. nomenclature FTSE, MSCI, Footsie…). Suivre l’actualité d’un secteur permet de mieux anticiper les valeurs et de comparer les titres de deux sociétés entre elles ou vis-à-vis de leurs pairs.

Le code ISIN

Il s’agit du code d’identification de la valeur composé de 12 caractères dont les deux derniers désignent la nationalité de la société (ex. FR pour France). Lorsqu’une entreprise émet des titres, elle peut en effet choisir d’en émettre de différentes natures, sur différents marchés ou zones géographiques. Le code ISIN est l’outil indispensable pour les distinguer.

Le nom de la valeur

En complément du code ISIN, le nom de la valeur est une double sécurité pour éviter les erreurs au moment de la passation d’ordre. Puisque il est très rare que deux titres aient à la fois un code ISIN et un nom très proches, vérifier les deux permet de contourner les erreurs de frappe.

Le groupe de cotation

Il désigne la façon dont sont cotés les titres en fonction de leur degré de liquidité et de leur taille. Les valeurs sont donc partagées entre plusieurs groupes de cotation de la manière suivante : les plus liquides sont cotées sur le groupe «continu», celles à liquidité moindre sur le groupe «fixing». [cf Liquidité d'un titre]

Le nominal

Il s’agit de la part du capital d’une société représentée par une action. En multipliant le nominal de chaque valeur par le nombre de titres, on obtient le montant du capital social. Il apparait donc important de connaître le nombre de titres.

Cours de clôture

Il s’agit du dernier cours auquel a été échangé le titre au moment de la fermeture de la bourse. Le cours de clôture s'établit après un «fixing de clôture», c’est-à-dire que le cours du titre est fixé en clôture ou juste avant la clôture de la bourse.

Plus haut et plus bas annuels

Il s’agit du cours le plus élevé ou le plus bas atteint par une valeur sur une année d’exercice. Si l’année n’est pas encore écoulée, on parlera d’un plus haut ou d’un plus bas depuis le début de l’année d’exercice (on pourra éventuellement préciser la date de début d’exercice).

Si le cours d'un titre s'approche de l’une ou l’autre de ces limites, il sera plus aisé de connaître sa tendance à court ou moyen terme.

OK, tout accepter
Fermer