Espace International - News, articles, interviews et dossiers

Interview de Sébastien Racine : Directeur Adjoint de la Gestion Privée - Responsable de la Multigestion chez BPE, la banque privée de La Banque Postale

Sébastien Racine

Directeur Adjoint de la Gestion Privée - Responsable de la Multigestion chez BPE, la banque privée de La Banque Postale

Le mandat d'arbitrage dans EasyVie : modalités de fonctionnement et avantages

Publié le 18 Mars 2021


 
 En quoi consiste le mandat d’arbitrage ?

1/Une délégation
Le mandat d’arbitrage consiste à déléguer le choix et
 l’arbitrage d’une partie des supports en unités de compte de son contrat à une équipe d’experts afin d’optimiser le potentiel de rendement à long terme de son contrat par la prise en compte de l’évolution des marchés financiers.

2/Une solution de tranquillité
Cette gestion « clé en main » est une solution de tranquillité choisie par les épargnants qui manquent de temps et/ou qui n’ont pas la connaissance financière suffisante pour valoriser leur capital, percevoir des revenus complémentaires ou préparer leur transmission de patrimoine.

 Quel intérêt présente le mandat d’arbitrage dans l’offre EasyVie ?


1/Une expertise confirmée en matière de gestion financière
En choisissant le mandat d’arbitrage dans l’offre EasyVie, le client fait appel à une équipe dédiée ayant une expertise confirmée en matière de gestion financière. Notre équipe est en charge de la gestion sous mandat pour des investisseurs particuliers depuis plus de 15 ans. Elle s’appuie sur un processus d’investissement éprouvé qui a su, au fil du temps, s’adapter aux besoins des clients et à l’évolution des marchés financiers.

2/Cinq profils de gestion

Cinq profils de gestion sont proposés dans le mandat d’arbitrage EasyVie, correspondant à des horizons de placement, des objectifs et des niveaux de risque différents. Le profil choisi détermine l’orientation de gestion ainsi que la pondération en actions : plus le client est prêt à prendre des risques, plus sa vision s’inscrit sur le long terme et plus les actions seront représentées dans le portefeuille. Nous avons pour ambition principale de délivrer une performance durable qui tienne compte de la tolérance au risque de chaque client.
        
         
                     
3/Une vue quotidienne
Une vue quotidienne sur la situation du mandat est possible dans l’espace client EasyBourse.
4/Un suivi trimestriel pour le client
Un suivi trimestriel de l’évolution de l’allocation d’actifs auprès des clients est assuré pour expliquer les décisions qui ont été prises.
Par ailleurs, nous sommes présents sur les réseaux sociaux Twitter et LinkedIn pour donner très régulièrement des éléments de lecture de l’actualité financière, pour fournir du contenu pédagogique et pour expliquer notre stratégie de gestion.

 De quelle manière sont sélectionnées les UC qui composent l’univers d’investissement ?
 
1/Une gamme en architecture ouverte
Nous travaillons avec 35 sociétés de gestion parmi lesquelles les grandes maisons reconnues, présentes sur le marché français depuis longtemps, générant des performances régulières, ayant des équipes de gestion fiables et des moyens techniques importants.
Nous entretenons de très bonnes relations avec toutes les sociétés de gestion avec lesquelles nous collaborons. Notre force de frappe, en termes de taille des encours gérés, nous permet d’avoir une bonne qualité de service, notamment sur un plan informationnel.
Par ailleurs, nous avons une proximité particulière avec LBPAM et Tocqueville Finance, filiales, comme nous, de La Banque Postale, qui disposent de plusieurs expertises reconnues comme l’ISR ou les petites et moyennes capitalisations européennes. Il peut même parfois nous arriver de leur demander de créer des fonds dédiés sur des thématiques ou des classes d’actifs que l’on souhaite implémenter dans nos portefeuilles.
Au total, l’univers d’investissement se compose de 150 fonds : toutes classes d’actifs, toutes zones géographiques, tous styles de gestion : essentiellement des « briques pures » qui nous permettent d’implémenter notre stratégie de manière très fine et la plus adaptée à l’environnement de marchés.
Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles idées. Notre base de données contient un gisement de 500 fonds qui présentent un intérêt d’une manière ou d’une autre, sur lesquels nous avons des informations quantitatives et qualitatives et qui sont susceptibles d’entrer dans notre allocation dans le cas où la configuration des marchés l’impose.

 
2/Une gamme responsable
Au-delà de la performance financière des fonds, la performance extra-financière est également prise en compte dans la sélection de fonds.

Performances financières

Les performances financières des fonds sont, bien sûr, un critère de sélection primordial. Il convient, toutefois, de les comparer avec les indicateurs les plus pertinents : indices de référence et fonds concurrents, notamment.
Nous attachons de l’importance à l’historique de performance à long terme. Nous faisons abstraction de la volatilité des performances à court terme qui est bien plus importante que la variation de la rentabilité à long terme des fonds. Nous tirons avantage de cette volatilité pour sélectionner les meilleurs fonds et délivrer une performance optimisée.
 
Performances extra financières
Concernant les performances extra financières, nous prenons en compte des enjeux de développement durable dans la stratégie de développement de la société de gestion et dans le processus de gestion.
Nous voulons investir de manière utile dans les entreprises de demain, en capacité de répondre aux problématiques environnementales et sociétales. Nous estimons que ce sont ces entreprises qui offrent les meilleures perspectives et le meilleur potentiel de performance à long terme.
Aujourd’hui plus de la moitié des fonds sélectionnés ont le label ISR d’Etat créé et soutenu par le Ministère des finances. Les autres fonds ont quasiment tous un process de gestion qui prend en compte les critères ESG. Notre objectif, d’ici le 30 juin 2021, est que la totalité de la gamme soit composée de fonds intégrant une approche ISR et que 100% des sociétés des sociétés gestion partenaires soient signataires des principes pour l’investissement responsable des Nations Unies.
Ainsi au-delà du mandat Citoyen EasyVie lancé en février 2020, l’ensemble des mandats proposés dans l’offre assurance vie d’EasyBourse auront une coloration « citoyenne ».
 
 Pouvez-vous nous décrire votre processus d’investissement ?

Notre processus d’investissement est à la fois très structuré et assez souple.

1/Une gestion structurée
Nous tenons, mensuellement, un comité d’allocation au cours duquel nous identifions les grandes tendances pour les semaines et les mois qui viennent. Il est composé du Directeur de la gestion et des responsables de l’allocation d’actifs, de l’équipe titres vifs actions et de moi-même, responsable de l’équipe OPC.
Parallèlement, nous tenons chaque semaine un comité de gestion qui regroupe tous les gérants. C’est un lieu d’échange qui donne l’occasion de confronter différents points de vue entre les gérants titres vifs qui ont une très bonne connaissance du terrain et qui rencontrent le management des sociétés en direct ; les allocataires d’actifs qui livrent leur sentiment sur les grands aspects macroéconomiques et microéconomiques ; et l’équipe OPC qui remonte ce qu’elle a pu entendre lors des différents meetings avec les gérants de fonds. Dans ce comité, sont formulées des recommandations d’arbitrage et sont prises, collégialement, des décisions d’allocation.

2/Une gestion souple
Nous sommes une équipe à taille humaine avec peu de niveaux hiérarchiques. Nous travaillons au sein du même open space et nous pouvons réagir aux événements de marchés avec beaucoup de réactivité et de pragmatisme.


 
Quel profil ont vos portefeuilles d’investissement ?

1/ Des portefeuilles concentrés
Nos portefeuilles sont plutôt concentrés. Chaque poche de gestion (Actions Européennes, Actions internationales, Obligations…) est composé d’un nombre limité de fonds afin d’implémenter nos choix de gestion avec le maximum de conviction.

2/ Une approche cœur- satellite
Si l’on veut schématiser, nos portefeuilles se composent de deux poches : une poche cœur et une poche satellite.
Le cœur du portefeuille est composé d’OPC proches d’un indice de référence (tels que le S&P 500, le MSCI Europe, ou Cac 40) ou d’OPC axés sur des thématiques long terme (vieillissement de la population, consommation dans les pays émergents, robotisation et digitalisation de l’économie, réduction du carbone, développement des énergies renouvelables…). Ces OPC ont une présence structurelle dans le portefeuille car ils s’inscrivent dans une optique de long terme.
La poche satellite est constituée d’OPC dont le timing d’investissement va être extrêmement important et dont le point d’entrée sera crucial. Ces OPC pourront être dédiés à des zones géographiques spécifiques ou des tailles de capitalisation singulières comme les small et mid caps. La durée moyenne de détention de ces fonds sera relativement courte.
Les véhicules que nous utilisons peuvent être des fonds gérés activement ou des fonds indiciels, tels que des ETF.

3/ Un portefeuille équilibré
Nous cherchons à avoir des briques dans les trois classes d’actifs dominantes : actions, obligations, performance absolue.
Dans les actions, nous raisonnons par zones géographiques, par taille de capitalisation et par style de gestion (value, growth, momentum, dividendes, indiciel, opportuniste…). Nous nous efforçons de typer chaque OPC en combinant une analyse quantitative et qualitative afin d’obtenir une véritable cartographie du fonds ; le but étant d’investir dessus en ayant parfaitement conscience de son positionnement.
Dans l’obligataire, nous sommes surtout investis dans les titres d’Etat européens et américains, les titres d’entreprises et les obligations convertibles.
Dans le monétaire, nous savons que les rendements sont négatifs et pour longtemps. Nous avons donc plutôt recours à des fonds de performance absolue à faible volatilité en mettant l’accent sur la recherche de produits décorrélés les uns aux autres afin de ne pas être confrontés aux mêmes mouvements baissiers en cas de détérioration de l’environnement de marchés. Par exemple, des fonds long/short equities, des fonds d’arbitrage de M&A ou des fonds diversifiés.

 Vous vous imposez une véritable discipline qui vous permet sur le long terme de générer des performances intéressantes. Pouvez-vous nous en dire plus ?

1/Une performance supérieure aux grands indices de référence, avec une volatilité maitrisée
Nous ciblons sur 5 ans une performance supérieure aux grands indices de référence, avec une volatilité maitrisée.

2/Une gestion raisonnée
Pour ce faire, il convient de ne pas céder aux phénomènes de mode , d’éviter les bulles et de tenir parfois les positions sur des thématiques qui semblent ne pas fonctionner à court terme mais qui présentent un intérêt, notamment en termes de niveau de valorisation.

3/Une grande réactivité
Nous cherchons à être les plus réactifs possible afin d’adapter le portefeuille à l’environnement de marchés. Cette réactivité a pu se manifester à de nombreuses reprises en 2020. Nous avons, par exemple, augmenté notre exposition aux thématiques peu impactées par le Covid (digital, environnement, actions chinoises…) en mars/avril avant de prendre partiellement nos profits sur ces fonds au moment des annonces sur les vaccins en novembre et de rééquilibrer les portefeuilles vers des thèmes sous-valorisés comme les valeurs industrielles et financières.
 

Découvrez l'interview vidéo de Sébastien Racine


 

Imen Hazgui