Deliveroo abaisse ses prévisions de croissance alors que les consommateurs se serrent la ceinture

Publié le 21 Octobre 2022

Copyright © 2024 Reuters

Deliveroo abaisse ses prévisions de croissance alors que les consommateurs se serrent la ceinture

Deliveroo abaisse ses prévisions de croissance alors que les consommateurs se serrent la ceinture

-

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique de livraison de repas Deliveroo s'attend à une croissance de sa valeur brute des transactions (VBT) pour 2022 dans le bas de sa fourchette, alors que l'inflation incite les ménages à réduire leurs commandes.

Malgré la détérioration des perspectives économiques, le groupe, concurrent des plateformes de livraison Just Eat Takeaway et Uber Eats, a toutefois revu légèrement en hausse ses prévisions de marge bénéficiaire ajustée (Ebitda) annuelle, grâce à la baisse des dépenses de marketin.

Le titre Deliveroo prenait 3,1% à la Bourse de Londres à 08h11 GMT.

Deliveroo vise ainsi à atteindre l'équilibre en termes d'Ebitda entre fin 2023 et début 2024 et s'est dit confiant dans le fait de pouvoir s'adapter à une dégradation de l'économie.

La croissance de valeur brute des transactions (VBT), une mesure courante pour les entreprises de commerce électronique, devrait désormais se situer dans une fourchette de 4 à 8% sur l'ensemble de 2022, en monnaie constante, soit le bas de la fourchette de 4 à 12% annoncée précédemment.

Deliveroo, avait initialement prévu une croissance de la VBT entre 15 à 25% en juillet dernier.

"Bien que la baisse des prévisions de VBT soit négative, étant donné le changement d'orientation du secteur vers la rentabilité, l'amélioration de la marge devrait être bien accueillie", ont déclaré les analystes de Goodbody.

Deliveroo a toutefois affiché une croissance de 11% de la VBT sur son plus grand marché, le Royaume-Uni et l'Irlande, aidé par l'ajout de McDonalds à son offre de commandes, tandis que ses performances sur ses marchés internationaux en Europe, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique ont diminué.

La perspective d'un ralentissement de l'économie, accompagné de l'effet saisonnier de l'été sur les habitudes de consommation, ont provoqué une contraction de 5% de la VBT au cours du trimestre clos fin-septembre par rapport au trimestre précédent, a dit le groupe.

Si l'impact de l'inflation a fait augmenter de 6% la VBT par commande entre juillet et septembre par rapport à la même période en 2021, le nombre des commandes a diminué de 1%, signe d'une consommation qui se dégrade.

Deliveroo a par ailleurs annoncé mercredi qu'il se retirerait des Pays-Bas le 30 novembre après n'avoir pas réussi à gagner une part suffisante du marché.

(Reportage Sarah Young ; version française Diana Mandiá, édité par Kate Entringer)

2022-10-21T083826Z_1_LYNXMPEI9K094_RTROPTP_1_DELIVEROO-OUTLOOK.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20221021:nRTROPT20221021083826LYNXMPEI9K094 Un livreur de Deliveroo à Londres OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20221021T083826+0000 20221021T083826+0000

Reuters