L'Europe finit en légère hausse une séance hésitante

Publié le 06 Juin 2023

Copyright © 2024 Reuters

L'Europe finit en légère hausse une séance hésitante

L'Europe finit en légère hausse une séance hésitante

-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse mardi et à Wall Street deux des trois indices étaient également dans le vert en fin de matinée à New York, dans une séance hésitante liée aux interrogations sur la conjoncture et les taux d'intérêt.

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 0,11% à 7.209 points. Le Footsie britannique a avancé de 0,37% et le Dax allemand a pris 0,18%.

L'indice EuroStoxx 50 a grappillé 0,05%, tandis que le FTSEurofirst 300 a progressé de 0,37% et le Stoxx 600 de 0,38%.

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones recule de 0,1%, tandis que le Standard & Poor's 500 avance de 0,16% et le Nasdaq de 0,41%.

Les marchés d'actions ont alterné en séance un pied dans le rouge et un autre dans le vert en raison des derniers indicateurs macroéconomiques contrastés en Europe et aux Etats-Unis. Ceux-ci témoignent d'un côté du ralentissement des pressions inflationnistes, y compris sur les salaires, et de l'autre d'une décélération rapide de l'activité des services et d'une contraction du secteur manufacturier alors que l'emploi reste dynamique.

La Banque mondiale a cependant relevé mardi sa prévision de croissance mondiale pour 2023, les Etats-Unis et d'autres grandes économies s'étant révélés plus résistants que prévu, tout en prévenant que des taux d'intérêt plus élevés entraîneraient un ralentissement plus important qu'anticipé l'année prochaine.

La Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque centrale européenne rendront la semaine prochaine leurs décisions de politique monétaire. Sur ce dossier, des incertitudes demeurent également, Christine Lagarde, la présidente de la BCE, ayant déclaré lundi ne pas voir de "preuve tangible" d'un pic d'inflation sous-jacente, tandis qu'aux Etats-Unis, les marchés monétaires se préparent à une pause sur les taux ce mois-ci mais une remontée du coût du crédit en juillet.

Signe qu'une surprise est toujours possible, la RBA, la banque centrale d'Australie, a relevé mardi contre toute attente son taux directeur à 4,1%, déjouant le scénario d'un statu quo.

A WALL STREET

Apple recule de 0,50%, D.A. Davidson ayant abaissé son conseil à "neutre" au lendemain de la présentation par le groupe californien d'un nouveau casque de réalité mixte à 3.499 dollars qui lui permet d'entrer sur un marché dominé par Meta (+1,56%).

Coinbase plonge de 11,59%, la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier, ayant lancé des poursuites judiciaires contre la plateforme d'échange de cryptoactifs.

VALEURS EN EUROPE

Novo Nordisk (+1,18%) a animé le compartiment européen de la santé (+1,18%) avec l'annonce de négociations en vue du rachat du concepteur français de dispositifs médicaux Biocorp (+15,70%).

Monte dei Paschi a bondi de 5,01% à la faveur d'une information selon laquelle la banque pourrait être intéressée par une fusion avec BPER Banca (+0,24%).

Publicis (+3,46%) a fini en tête du CAC 40, profitant de l'annonce lundi soir du rachat de Corra aux Etats-Unis pour un montant non dévoilé.

Côté baisse, TotalEnergies, deuxième plus important repli du CAC 40, a abandonné 0,92% avec le recul du compartiment du pétrole et du gaz (-0,3%). Shell a perdu 0,50% après l'annonce de son retrait des activités de vente au détail sur certains marchés en Europe.

LES INDICATEURS DU JOUR

Les ventes au détail en zone euro sont restées stables en avril par rapport à mars, mais elles ont baissé de 2,6% en rythme annuel, selon Eurostat.

Les commandes à l'industrie en Allemagne ont enregistré une baisse inattendue en avril, de 0,4% sur un mois, montrent les données de l'Office fédéral de la statistique.

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour l'ensemble de la zone euro, a fini quasiment inchangé à 2,371% après avoir effacé les gains obtenus en matinée à la suite d'une enquête de la BCE montrant une baisse des anticipations d'inflation des consommateurs dans le bloc.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à dix ans est également pratiquement stable, à 3,7082%.

CHANGES

Le dollar s'apprécie (+0,12%) face à un panier de devises de référence après la décision surprise de la banque d'Australie sur les taux. Les investisseurs attendent par ailleurs les chiffres mensuels de l'inflation américaine qui seront publiés le 13 juin, à la veille de la décision de politique monétaire de la Fed dont les membres sont désormais soumis à une période de silence.

L'euro s'affiche à 1,0692 dollar (-0,19%).

Parmi les cryptomonnaies, le bitcoin rebondit à 26.157 dollars (+1,62%) après avoir chuté de 5% lundi en raison des déboires de Binance.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est victime de prises de bénéfice au lendemain d'une séance portée par l'annonce d'une baisse supplémentaire de la production de l'Arabie saoudite: le Brent cède 0,7% à 76,17 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,6% à 71,72 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)

2023-06-06T163853Z_1_LYNXMPEJ550PD_RTROPTP_1_EUROPE-STOCKS.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20230606:nRTROPT20230606163853LYNXMPEJ550PD Le graphique de l'indice allemand des prix des actions DAX à la bourse de Francfort OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20230606T163853+0000 20230606T163853+0000

Reuters