France : Les exportations de spiritueux chutent alors que les tensions commerciales s'aggravent

Publié le 13 Juin 2024

Copyright © 2024 Reuters

France : Les exportations de spiritueux chutent alors que les tensions commerciales s'aggravent

France : Les exportations de spiritueux chutent alors que les tensions commerciales s'aggravent

-

par Sybille de La Hamaide

PARIS (Reuters) - Les ventes et exportations de spiritueux français ont continué à baisser depuis le début de l'année alors que les consommateurs réduisent leurs dépenses dans un contexte d'inflation, a annoncé jeudi la Fédération française des spiritueux (FFS), qui s'inquiète en outre de tensions commerciales croissantes avec certains de ses principaux marchés.

Les producteurs de cognac se sont dits mercredi "profondément" inquiets au sujet des éventuelles conclusions d'une enquête anticoncurrentielle ouverte en janvier par la Chine, après l'imposition par la Commission européenne de droits de douane sur les importations de véhicules électriques chinois en Europe.

Les exportations de spiritueux français ont chuté de 13,2% l'an dernier en volume, à 406 millions de litres, et de 12,2% en valeur, à 4,8 milliards d'euros, a annoncé la FFS, avec notamment un effondrement de 36% en valeur et de 35% en volume vers les Etats-Unis.

Les exportations de cognac, qui représentent 70% du total, ont plongé de 21% en volume en 2023. La Chine a représenté 19,4% de ces exportations, selon les producteurs de cognac.

"Les conséquences de l’inflation dans les pays tiers laissent désormais place aux conflits commerciaux en cours dont la résolution est menacée, comme les Etats-Unis par exemple avec des élections présidentielles incertaines, ou ceux qui émergent à l’instar de l’enquête antidumping lancée par la Chine", déclare la FFS.

L'action Remy Cointreau, dont une partie importante des revenus est tirée du marché asiatique, a perdu 6,02% jeudi en Bourse de Paris, tombant à un plus bas de plus de sept ans. Pernod Ricard a aussi souffert mais nettement moins (-0,93%).

En 2024, près de deux tiers des exportations de spiritueux, en valeur, sont expédiées vers "des marchés très à risque", dit la FFS.

Les marchés d'exportation sont d'autant plus importants que la consommation d'alcool baisse de manière régulière en France, avec une chute d'environ 60% en 60 ans.

Les ventes de spiritueux dans la grande distribution ont baissé de près de 10% depuis 2020 et de 4,3% sur la seule année 2023 à 251 millions de litres, a précisé la FFS.

"Les premiers mois de 2024 laissent un goût encore plus amer: le recul des volumes avoisine 5% par rapport à l’année précédente et marque une tendance à la baisse qui s’accélère", s'alarme la fédération.

Certaines catégories servies dans les cocktails, comme le gin, sont toutefois épargnées, au contraire des digestifs avec des reculs de 6,4% pour les whiskies ou de 3,8% pour les rhums sur les premiers mois de l'année.

(Reportage Sybille de la Hamaide, version française Bertrand Boucey, édité par Sophie Louet)

2024-06-13T171036Z_1_LYNXMPEK5C0OT_RTROPTP_1_FRANCE-SPIRITS.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20240613:nRTROPT20240613171036LYNXMPEK5C0OT Fûts en chêne utilisés pour le stockage du cognac à l'usine Remy Martin à Cognac OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20240613T171036+0000 20240613T171036+0000

Reuters