L'Europe rebondit avant une semaine chargée

Publié le 24 Juin 2024

Copyright © 2024 Reuters

L'Europe rebondit avant une semaine chargée

L'Europe rebondit avant une semaine chargée

-

PARIS (Reuters) - Les marchés européens ont terminé en nette hausse lundi, rebondissant après le déclin marqué de la séance précédente lié à des indicateurs décevants et à l'incertitude politique.

À Paris, le CAC 40 a grimpé de 1,03% à 7.706,89 points, tandis que le Dax allemand avançait de 0,99% et le Footsie britannique de 0,53%.

L'indice EuroStoxx 50 a terminé la séance sur une progression de 0,96%, contre 0,85% pour le FTSEurofirst 300 et 0,84% pour le Stoxx 600.

Les indices se reprennent après s'être repliés au cours de la séance précédente mais la perspective de plusieurs rendez-vous importants cette semaine devraient contribuer à limiter ce rebond.

Avec les élections législatives dimanche prochain et le suivant, l'incertitude politique devrait continuer de planer sur les valeurs françaises alors que le CAC 40 affiche une perte de 3,5% sur le mois de juin, son repli mensuel le plus important depuis plus d'un an pour l'instant.

En France, "une prime de risque politique est toujours à l’oeuvre, tant sur les actions que sur l’obligataire", soulignent les stratégistes d'Apicil AM, qui ajoutent que "depuis l’annonce de la dissolution, les marchés ont nettement corrigé, mais de manière cohérente".

Les résultats du premier tour dimanche pourraient animer les échanges la semaine prochaine et contribuer à maintenir les marchés en éveil les prochains jours.

Le premier débat entre les candidats à la présidentielle américaine se tiendra par ailleurs jeudi et pourra faire réagir les marchés.

Plus largement, les chiffres d'inflation aux États-Unis, attendus vendredi, constituent le principal indicateur de la semaine alors que la Réserve fédérale éloigne toujours la perspective d'une baisse de taux.

Une surprise, à la hausse comme à la baisse, pourrait redonner aux questions de politique monétaire leur prééminence sur la direction des marchés.

A WALL STREET

Wall Street hésite à mi-séance avant la publication de l'inflation PCE vendredi et après des commentaires restrictifs du membre du conseil de politique monétaire de la Réserve fédérale Austan Godsbee.

A l'heure de la clôture en Europe, les échanges à la Bourse de New York indiquaient une hausse de 0,88% pour le Dow Jones, contre 0,33% pour le Standard & Poor's 500, et une baisse de 0,19% pour le Nasdaq Composite.

VALEURS

Le secteur automobile a progressé alors que l'Union européenne et la Chine ont accepté de tenir des discussions autour des droits de douanes que souhaite imposer Bruxelles aux véhicules électriques fabriqués en Chine. Le sous-indice automobile a gagné 1,75%.

Le secteur bancaire a affiché la plus forte hausse sectorielle du Stoxx 600, progressant de 1,88% et effaçant ainsi une partie de ses pertes déclenchées par la dissolution de l'Assemblée nationale en France.

Eurofins Scientific a dégringolé de 16,15% après une note publiée par le fonds spéculatif américain Muddy Waters, qui accuse le groupe français de laboratoires scientifiques d'irrégularités financières.

Valneva a fini en hausse de 11,15% après le feu vert de l'autorité canadienne à la commercialisation du vaccin contre le chikungunya développé par le laboratoire français.

Argenx a pris 9,06% après avoir annoncé samedi l'approbation par la FDA américaine du Vyvgart Hytrulo contre la polyneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique.

Covestro a progressé de 5,11% après la confirmation par le fabricant allemand de produits chimiques de négociations en vue d'une prise de contrôle par Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC).

TAUX

Les rendements évoluent peu dans un contexte attentiste.

A la clôture des marchés de taux en Europe, le rendement du Treasury à dix ans prenait 1 point de base (pb) à 4,2671%, contre 1,3 pb pour le taux à deux ans, à 4,7426%.

Le rendement du dix ans allemand a progressé de 1,4 pb à 2,423%, tandis que celui du taux à deux ans a avancé de 1,9 pb à 2,812%.

CHANGES

Le dollar recule dans un contexte de prudence avant la publication de l'inflation PCE aux Etats-Unis.

Le dollar cède 0,23% face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro prend 0,34% à 1,0727 dollar. La livre sterling se renforce de 0,29% à 1,2682 dollar.

PÉTROLE

Le brut est en progression modérée, les investisseurs estimant que la demande sera plus importante que prévu cet été.

Le Brent se hisse de 0,75% à 85,88 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) croît de 0,93% à 81,48 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron)

2024-06-24T164916Z_1_LYNXMPEK5N0MD_RTROPTP_1_FRANCE-ECONOMY.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20240624:nRTROPT20240624164916LYNXMPEK5N0MD Le Palais Brongniart, l'ancienne Bourse de Paris OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20240624T161303+0000 20240624T164916+0000

Reuters