L'Europe clôture en baisse une séance marquée par l'attentisme

Publié le 25 Juin 2024

Copyright © 2024 Reuters

L'Europe clôture en baisse une séance marquée par l'attentisme

L'Europe clôture en baisse une séance marquée par l'attentisme

-

PARIS (Reuters) - Les marchés européens ont terminé en baisse mardi, de nombreux évènements préoccupant les investisseurs, qu'il s'agisse des élections législatives françaises ou aux dernières déclarations relevant de politique monétaire.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,58% à 7.662,3 points, tandis que le Dax allemand reculait de 0,89% et le Footsie britannique de 0,41%.

L'indice EuroStoxx 50 a terminé la séance sur une baisse de 0,41%, contre 0,27% pour le FTSEurofirst 300 et 0,29% pour le Stoxx 600.

En France, les élections législatives demeurent le principal sujet de préoccupation des marchés, alors que la décision de dissoudre l'Assemblée nationale a déclenché une brusque correction sur les actifs français et qu'une prime de risque politique perdure.

Par ailleurs, la chute en Bourse d'Airbus et de Merck mardi a pesé sur les indices européens, dont ils sont d'importants constituants.

Les investisseurs se préparent par ailleurs à la publication d'une série de données sur la dynamique des prix, qui débutera vendredi avec la publication de l'inflation PCE aux États-Unis et de l'inflation française.

L'inflation en zone euro sera publiée en début de semaine prochaine.

Ces chiffres seront essentiels pour jauger de la trajectoire de politique monétaire: aux États-Unis, les déclarations restrictives de responsables de la Réserve fédérale se succèdent, la banque centrale ne cessant de repousser la date de sa première baisse de taux.

En zone euro, le doute perdure également sur les prochaines décisions de la Banque centrale européenne, alors que les derniers chiffres d'activité ont surpris à la baisse.

La chute de Nvidia en fin de semaine dernière, qui semble s'inverser mardi, alimente aussi l'aversion pour le risque, le titre adossé à la thématique de l'intelligence artificielle ayant été l'un des principaux contributeurs à la performance des actions américaines en 2024.

A WALL STREET

Wall Street hésite à mi-séance, car si le Nasdaq profite du rebond de Nvidia, les incertitudes politiques et monétaires pèsent sur les indices.

A l'heure de la clôture en Europe, les échanges à la Bourse de New York indiquaient une baisse de 0,68% pour le Dow Jones, contre une progression de 0,3% pour le Standard & Poor's 500, et 1,08% pour le Nasdaq Composite.

VALEURS

Airbus a abaissé lundi son objectif total de livraisons d'avions en 2024 et a annoncé l'inscription dans ses comptes au premier semestre d'une charge de 900 millions d'euros, ce qui a fait chuter le titre de 9,52%, parmi les pires performances du Stoxx 600.

Safran a abandonné 3,37% dans le sillage d'Airbus, tandis que les fabricants de moteurs Rolls-Royce et MTU Aero Engines ont décliné respectivement de 1,34% et 3,28%.

Eurofins a démenti mardi les allégations de malversations financières portées par le fonds spéculatif Muddy Waters à son encontre, et a progressé de 4,18%, l'une des meilleures performances du Stoxx 600.

Trigano a fait état lundi d'une hausse de 10,8% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, citant la croissance soutenue de ses ventes de camping-cars, mais a cédé 5,83%.

Richemont a avancé de 3,02% après une information de Bloomberg selon laquelle le PDG de LVMH, Bernard Arnault, a pris à titre personnel une participation dans le groupe suisse de luxe.

Merck KGaA a reculé de 5,9%, le laboratoire allemand ayant annoncé la veille qu'un essai clinique portant sur un médicament contre le cancer de la tête et du cou, considéré jusqu'ici comme prometteur, serait interrompu en raison d'un manque d'efficacité.

Novo Nordisk a progressé de 4,01% après avoir annoncé que son médicament Wegovy pour la perte de poids avait été autorisé en Chine.

TAUX

Les rendements en Europe ont reculé modérément, les investisseurs cherchant des actifs sûrs pour pallier l'incertitude politique.

Le rendement du dix ans allemand a décru de 1 pb à 2,412%, tandis que celui du taux à deux ans est demeuré stable à 2,81%.

A la clôture des marchés de taux en Europe, le rendement du Treasury à dix ans était inchangé à 4,2554%, contre une hausse de 1,9 pb pour le taux à deux ans, à 4,753%.

CHANGES

Le dollar se renforce fortement, dans un contexte d'aversion pour le risque et après des commentaires de politique monétaires restrictifs aux États-Unis.

Le dollar prend 0,21% face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro cède 0,21% à 1,0709 dollar. La livre sterling est stable à 1,2678 dollar.

PÉTROLE

Le brut recule sous la pression du dollar, mais le repli demeure limité alors que les marchés parient sur une demande plus robuste que prévu cette année.

Le Brent décline de 0,27% à 85,78 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) décroît de 0,13% à 81,52 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron)

2024-06-25T155226Z_1_LYNXMPEK5O0PM_RTROPTP_1_EUROPE-STOCKS.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20240625:nRTROPT20240625155226LYNXMPEK5O0PM Un trader à la Bourse de Francfort OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20240625T155226+0000 20240625T155226+0000

Reuters