L'Europe finit dans le désordre, attentiste avant la Fed

Publié le 08 Juin 2023

Copyright © 2024 Reuters

L'Europe finit dans le désordre, attentiste avant la Fed

L'Europe finit dans le désordre, attentiste avant la Fed

-

PARIS (Reuters) - Les indices boursiers ont fini en ordre dispersé jeudi en Europe où le climat de marché reste dominé par l'attente annonces de la Réserve fédérale américaine.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,27% à 7.222,15 points. Le Footsie britannique a cédé 0,32% et le Dax allemand a pris 0,18%.

L'indice EuroStoxx 50 a avance de 0,13%, le FTSEurofirst 300 de 0,02% et le Stoxx 600 a reculé de 0,02%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait dansle vert, le Dow Jones s'adjugeant 0,2%, le Standard & Poor's-500 0,34% et le Nasdaq Composite 0,9%.

Les valeurs de croissance y sont bien orientées, profitant du recul des rendements de bons du Trésor.

La détente est générale sur les marchés obligataires après l'annonce d'une hausse plus importante que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, à 261.000, un plus haut depuis octobre 2021.

Cet indicateur, en suggérant un ralentissement du marché du travail, calme un peu le sursaut d'incertitude qui gagne les investisseurs concernant la décision de la Fed mercredi prochain.

Les hausses de taux inattendues décidées par la banque centrale du Canada et d'Australie font en effet craindre que l'institution américaine emprunte la même voie. Les marchés évaluent à 64% la probabilité que la Fed fasse une pause la semaine prochaine, contre 78% mercredi, selon le baromètre FedWatch. Ils s'attendent toutefois à une hausse de 25 points de base en juillet.

"Il y a une prise de conscience qu'une pause ne signifie pas la fin (du cycle de hausse des taux)", a déclaré Kit Juckes, chez Société Générale, ajoutant que les traders remettent aussi en question la thèse établie de longue date selon laquelle la Fed arrêtera de relever ses taux bien avant la Banque centrale européenne.

ENQUÊTE-La BCE devrait relever ses taux en juin et en juillet

VALEURS

Au niveau des performances sectorielles en Europe, l'indice Stoxx des télécoms (-1,11%) affiche la plus forte baisse et celui de l'automobile la meilleure progression (+0,99%).

Le ministère chinois du Commerce a annoncé le lancement d'une campagne nationale visant à encourager l'achat de véhicules. A Paris, Stellantis a pris 1,51% et Renault 1,09%.

TAUX/CHANGES Les rendements obligataires sont orientés à la baisse aux Etats-Unis, pénalisés par l'hypothèse d'un resserrement monétaire prolongé de la Fed. Le dix ans recule de cinq points de base à 3,7237%.

Le rendement du Bund à dix ans, la référence en Europe, baissait en fin de journée à 2,42%

Sur le marché des changes, le dollar perdait 0,7% face à un panier de devises, permettant à l'euro de remonter à 1,0777.

LES INDICATEURS DU JOUR

Principal fait macro du jour, l'économie de la zone euro en entrée en récession au premier trimestre, d'après les chiffres définitifs d'Eurostat, qui a abaissé à -0,1% l'évolution du produit intérieur brut pour cette période mais aussi pour les trois derniers mois de 2022.

PÉTROLE

Le marché du pétrole cède du terrain en réaction à une information de presse selon laquelle l'Iran et les Etats-Unis sont sur le point de conclure un accord temporaire permettant d'alléger les sanctions contre Téhéran - notamment sur l'exportation de brut - en échange d'une réduction des activités d'enrichissement de l'uranium.

Le Brent perd 1,7% à 75,64 dollars le baril et le WTI 2,07% à 71,03 dollars.

(Laetitia Volga)

2023-06-08T161539Z_1_LYNXMPEJ570LT_RTROPTP_1_EUROPE-STOCKS.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20230608:nRTROPT20230608161539LYNXMPEJ570LT Le graphique de l'indice allemand des prix des actions DAX à la bourse de Francfort OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20230608T161539+0000 20230608T161539+0000

Reuters