Espace pédagogique - Les fiches

Comment passer un ordre ?

S’il est important de bien choisir les titres que l’on souhaite acheter, il est tout aussi important de bien choisir la méthode avec laquelle on va les acheter. Il existe en effet plusieurs types d’ordres mis à la disposition des investisseurs, plus ou moins adaptés suivant les titres sur lesquelles on souhaite intervenir, les marchés plus ou moins liquides ou les impératifs de temps pour rentrer ou sortir d'une position

Que l’on souhaite vendre rapidement un titre, pour profiter d’une hausse, ou au contraire acheter un titre pour profiter d’une baisse de cours, ou que l’on souhaite attendre ou se protéger d’une éventuelle baisse, tous ces cas de figures peuvent se retrouver dans les types d'ordres proposés par Euronext.

L’ordre à cours limité

Il s’agit sans doute là de l’un des ordres les plus couramment employés en France. Simple d’utilisation, cet ordre vous permet, que vous soyez acheteur ou vendeur, de fixer un seuil à ne pas franchir. Dans le détail, cela signifie qu’un acheteur fixera un seuil maximal à ne pas dépasser, tandis qu’un vendeur fixera un prix sous lequel il ne souhaite plus vendre.

Il est important de noter ici que dans le cas de titres peu liquides, le principe du seuil limite a l’inconvénient de fractionner l’ordre. Logiquement, si l’on met trop de conditions sur un ordre, ce dernier risque de ne pas être exécuté rapidement. En revanche, sur des titres très liquides et plaçant des limites correctement, l’ordre sera non seulement rapide à exécuter, mais il évitera en plus d’être fractionné.

L’ordre à la meilleure limite

Il s’agit ici d’un ordre connu auparavant sous la dénomination d’ordre «au prix du marché», qui diffère bien évidemment de l'ordre «au marché». Cet ordre est l’un des plus employés avec l’ordre à cours limité, dans la mesure où il s’avère relativement simple d’usage et très pratique notamment dans les cas de titres à fortes liquidités.

Ce qui compte ici n’est pas le cours mais la quantité. Cette pratique sert en premier lieu à trouver la contrepartie dans l’achat ou la vente. Si l’ordre peut être exécuté en totalité sur un seul cours, il le sera immédiatement. Toutefois, si le nombre de titres présents en contrepartie n'est pas suffisant à un seul niveau de cours, l'ordre à la meilleure limite se changera en un ordre à cours limité.

C’est sans doute ce qui rend ce type d’ordre peu sécurisant, dans la mesure où il sera exécuté au mieux de l'offre ou de la demande du marché, autrement dit, il n'offre aucune garantie sur le prix.

L’ordre au marché

L’ordre au marché, à ne pas confondre avec l’ancien ordre «au prix du marché», se distingue des deux premiers ordres de part son principe et sa priorité.

Cet ordre est en effet l'ordre prioritaire devant tous les autres types d'ordres, en raison de l’absence totale de limites en termes de prix. C’est-à-dire que l’investisseur qui souhaite acquérir un certain nombre de titres, ne s’intéresse pas au prix d’exécution.

Ainsi, tandis que dans un ordre à la meilleure limite, l'ordre se change en ordre à cours limité en cas d'exécution partielle, l'ordre au marché va quant à lui descendre dans le carnet d'ordres afin de s'exécuter en totalité (la totalité des quantités demandées ou offertes).

Il est donc possible avec un ordre au marché mal exécuté, d’absorber en une seule fois la totalité d'un carnet d'ordres si la valeur est peu liquide. C’est pour cette raison qu’on l'utilise pour négocier des titres sur des marchés très liquides, de façon à être certain d'acheter ou vendre des titres, en dépit du risque pesant sur le prix d'exécution.

L’ordre à seuil de déclenchement

Très employé par les chartistes, l'ordre à seuil de déclenchement permet à un investisseur de se protéger d'une baisse de marché, ou de ne pas rater une tendance haussière.

Son principe est assez simple : prenons l’exemple d’un investisseur détenant 10 actions Bouygues, sur lesquelles il attend une forte plus-value potentielle. Il ne souhaite pas vendre de suite et espère toujours une nouvelle hausse. Mais il ne veut pas non plus risquer de perdre la plus-value potentielle qu’il a déjà réalisée. Il n’existe qu’une solution dans ce cas, l'ordre à seuil de déclenchement.

Ainsi, si le dernier cours coté est de 185€, l’investisseur pourra placer un ordre de vente à 162€ ou 168€, par exemple. Si le cours monte, il conservera ses actions. Si le cours baisse, et touche le seuil fixé, à 162€ par exemple, l'ordre se transformera en un ordre à tout prix et les plus-values seront globalement protégées.

Ordre à Plage de Déclenchement
Son principe de fonctionnement est similaire à l'ordre à seuil de déclenchement, à une différence près : l’investisseur doit fixer un second prix qui marquera une limite à ne pas franchir.

A noter que le cours seuil que l’on fixe ne peut en aucun cas être supérieur au dernier cours coté, dans le cas d'une vente, et inférieur dans le cas d'un achat. Quant au second cours, il devra être supérieur pour les ordres d'achat et inférieur pour les ordres de vente.

OK, tout accepter
Fermer