Espace pédagogique - Les fiches

Les Obligations

Introduction Les différents types d'obligations

- obligations à taux fixe : le taux d'intérêt est déterminé à l'origine sur la valeur nominale : le revenu est constant pendant toute la durée de l'emprunt. 
Ex/ valeur nominale de l’obligation = 100 € - Taux d’intérêt = 5% - Durée = 10 ans.
Coupon distribué annuellement = 5 € - Remboursement au terme = 100 €

- Obligations à taux variable : le taux d'intérêt est refixé périodiquement chaque année et suit l'évolution des taux d'intérêt.

Ex/ Valeur nominale = 100 € - Taux initial = 5% - Durée = 10 ans
Coupon initial = 5 € - Taux d’intérêt porté à 6% - Coupon distribué = 6 €

- Obligations convertibles en actions (OC) : Obligations que l’on peut échanger contre des actions de la société émettrice de l’emprunt. La convertibilité n’est en général assurée que pendant une période limitée et entraîne un rendement inférieur à celui d’une obligation classique.

- Obligations remboursables en actions (ORA) peuvent être définies comme des OC dont l'échange en actions serait obligatoire.

- Obligations Assimilables du Trésor (OAT) : Elles sont attachées à un emprunt lancé par le Trésor (exemple : les OAT Alphandéry). Elles sont émises avec une valeur nominale de 1 € pour les particuliers. Chaque nouvelle émission présente les mêmes caractéristiques que celles de l'emprunt antérieur (taux, nominal, échéance…) ; les nouvelles obligations sont alors assimilées à l'émission précédente. Il existe des OAT à taux fixe et à taux variable.

 - Obligations à coupon zéro : elles ne donnent lieu à aucun paiement de coupon pendant leur durée de vie. La rémunération du souscripteur se réalise soit par un prix d’émission inférieur à sa valeur de remboursement, soit sous la forme d’une prime de remboursement au terme. Dans les deux cas, l’écart (valeur initiale et valeur au terme) correspond aux intérêts capitalisés.

- Obligations à bons de souscription d'actions (OBSA) : ce sont des obligations à taux fixe auxquelles sont attachés un ou plusieurs bons qui permettent de souscrire des actions nouvelles de la société émettrice. L'obligation et les bons font l'objet d'une cotation séparée.

Choisir son obligation

Croire qu’une obligation est un placement totalement sans risque est une erreur. Tout dépend de la santé financière de l’émetteur. Un coupon particulièrement alléchant peut être utilisé pour masquer la situation moribonde d’une société.

À cet égard les emprunts d’Etat et les obligations émises par le secteur public sont plus sûrs, mais moins rémunérateurs. Les obligations convertibles ou remboursables en actions permettent de jouer la Bourse, avec les risques que cela comporte. En tout état de cause, il faut lire attentivement le contrat d’émission avant de souscrire, afin d’éviter toute mauvaise surprise.

 

Evolution de la valeur d’une obligation

Les obligations sont cotées tous les jours sur les marchés financiers. Leur valeur fluctue en fonction de l’évolution des taux d’intérêt. La mesure entre la variation du cours de l’obligation et le mouvement des taux d’intérêts s’appelle «sensibilité».

Exemple : Une obligation à taux fixe distribue un coupon égal à 6,5%. La situation économique se dégrade, la Banque de France abaisse ses taux d’intérêt et les nouvelles obligations sont émises à 8,5%. Les investisseurs choisiront cette dernière qui rapporte plus. Par conséquent, le cours de la première baissera.

  

Evolution des taux d'intérêts

 

Taux

Taux 

Obligation à taux fixe

Valeur de l'obligation 

Valeur de l'obligation 

Obligation à taux variable

Valeur de l'obligation 

Valeur de l'obligation 

 

Evolution du cours d’une obligation :

2 principaux facteurs entrent en jeu :

- évolution en sens inverse des taux d’intérêt à Moyen/Long terme pour une obligation à taux fixe

         - évolution en fonction de la sensibilité, liée à la durée de vie des titres.

OK, tout accepter
Fermer