Espace pédagogique - Les fiches

Quoi que l’on fasse, la Bourse restera le temple des regrets...


Premier numéro de notre série 'La Bourse en 13 repères' issue de l’ouvrage: «Gagnez en Bourse par tous les temps, bloc-notes d’un investisseur», publié aux éditions Franel et rédigé par Paul Gagey.     

Un jeu sérieux

Du berceau au cimetière, nous consacrons l’essentiel de notre temps à tenter de nous enrichir et bien peu d’entre nous y parviennent sans un coup de pouce du destin. L’objet de ces leçons est donc de forcer un peu le destin.

La Bourse a un caractère universel. De fait, aucune culture n’échappe à l’attrait du jeu de l’argent. A titre d’exemples, les Chinois et les Anglais sont volontiers joueurs. La Bourse transcende aussi le temps.

Les mécanismes de la Bourse restent donc stables à travers le temps et les frontières. Il n’a pas de particularismes en Bourse. Si votre banquier justifie son argumentation par de soi-disant particularismes, attention danger !

L’accumulation de données et de principes financiers a ses vertus. Mais vouloir tout analyser et décrypter est malheureusement impossible et néfaste dans le monde de l’investissement, qui valorise plutôt la capacité d’agir en situation incertaine.

S’il faut des connaissances, le plaisir de l’érudition est souvent éloigné du monde de l’investissement.

La Bourse est un jeu sérieux : c’est un mélange de défi intellectuel et psychologique (il faut donc à la fois des nerfs et un cerveau !). Plus qu’un jeu, la Bourse est une manière de comprendre notre monde et la façon dont il avance.

Les joueurs ont tout à fait raison de s’intéresser à la Bourse car les probabilités leur sont favorables, à l’inverse des jeux de hasards (casino, loto ou bonneteau). Mais les joueurs compulsifs (1 % de la population environ)  restent très vulnérables.

À RETENIR POUR AGIR
Quoi que l’on fasse, la Bourse restera le temple des regrets. C’est le phénomène de ˝hindsight fallacy˝ ou de la fausse idée du recul. Les règles d’investissements qui fonctionnent vraiment sont peu nombreuses.

A priori frustrante, cette situation simplifie en réalité la vie de l’investisseur.
Dans le métier de l’investissement, peu d’informations sont pertinentes car un tri massif d’informations est à effectuer. L’accumulation d’informations n’est pas une garantie de succès.
 

OK, tout accepter
Fermer