Espace pédagogique - Les fiches

Les ratios boursiers

- Le Bénéfice par action (BPA)

Egalement appelé Earnings per share (EPS), il permet de calculer la part à laquelle peuvent prétendre les actionnaires pour chacune des actions détenues.

Formule :

EPS = (résultat net part du groupe– dividendes privilégiés) / nombre d’actions ordinaires

Interprétation :

Le ratio du bénéfice par action est principalement utilisé pour les sociétés cotées en Bourse. Il permet de suivre l’évolution des bénéfices d’une société. La hausse des BPA prévisionnels est un facteur d’augmentation de la valeur d’une action. Une augmentation du capital a un impact dilutif sur le BPA alors qu’un rachat d’actions par la société a un impact relutif. En comparant le BPA avec celui d’un exercice antérieur, il est possible de calculer le taux de croissance du bénéfice par action de la société.

Le BPA peut être l’objet de « manipulations » de la part des entreprises cotées, car il intègre des éléments comptables tels que le résultat exceptionnel ou les provisions. L’utilisation du résultat d’exploitation ou de l’excédent brut d’exploitation dans les ratios de rentabilité permet de réduire l’influence des éléments exceptionnels ou des écritures comptables (amortissements, provisions,…).

- Le Price earning ratio (PER ou P/E)

Il permet de mesurer le nombre d’années de bénéfices qu’un investisseur accepte de payer pour acquérir un titre. Il indique de quelle manière les investisseurs anticipent l’évolution des bénéfices futurs de la société.

Formule :

PER = prix de l’action / bénéfice net par action (dernier publié)

Interprétation :

Ce ratio doit être analysé en comparaison avec les résultats obtenus par les autres entreprises intervenant sur le même secteur. Il permet ainsi de juger si un titre est surévalué ou, au contraire, sous-évalué. Si le PER est supérieur à la moyenne du secteur, cela peut signifier que le titre est surévalué, d’où un risque de baisse du cours. Dans ce cas, les investisseurs doivent anticiper les perspectives à venir et le cours du titre pourra alors augmenter. Si le PER est inférieur à la moyenne du secteur, cela peut signifier que le titre est sous-évalué. Ou alors que les prévisions se dégradent et les incertitudes sur la valeur peuvent alors entraîner une poursuite de la baisse du cours. Etant donné la formule, le PER ne peut pas être appliqué dans les cas d’entreprises déficitaires (résultat négatif).

Le PER est fonction du taux de croissance du BPA, et un investisseur sera d’autant plus enclin à acquérir un titre sur la base d’un PER élevé que le taux de croissance du BPA sera élevé.

OK, tout accepter
Fermer