Espace pédagogique - Les fiches

Profil de l’investisseur et stratégie d’allocation d’actifs

Les produits disponibles sur les marchés financiers ne nous correspondent pas tous. Selon notre profil, nos besoins, nos objectifs, notre expérience et nos connaissances, certains produits seront plus appropriés à notre situation que d’autres. En effet, les produits diffèrent dans leur nature, leur degré de risque, leur coût (frais de gestion) et dans le temps qu’il faut consacrer à leur gestion et leur détention.

En fonction de son profil et de son horizon de détention, l’investisseur va s’orienter vers des actifs plus ou moins risqués, ou plus exactement, l’investisseur va faire évoluer l’importance des différentes classes d’actifs dans l’allocation de son portefeuille.

1 - Qui suis-je ?

Aujourd’hui, grâce à la directive MIF (Marchés d’instruments financiers), les intermédiaires financiers sont tenus d’apporter à leurs clients qui souhaitent investir en bourse, toutes les informations dont ils ont besoin, et tous les conseils pour que les investissements se passent au mieux.

Il existe donc des «formulaires» qui permettent d’établir le profil ainsi que les besoins et les attentes de chacun. Grâce à cela, les intermédiaires peuvent proposer des produits adaptés à leurs clients.

On distingue généralement entre trois et cinq profils différents. La segmentation de base laisse notamment apparaître :

- Le profil prudent, disposant d’une faible exposition au risque

- Le profil équilibré qui recherche le juste équilibre entre performance et risque

- Le profil dynamique qui a vocation à se positionner fortement sur les marchés actions afin de profiter de leur dynamisme financier, moyennant une prise de risque élevée.

2 – L’horizon de détention des actifs

Quelques exemples sur les différences entre les catégories d’actifs :

- Les obligations ont généralement un rendement relativement peu élevé (notamment pour ce qui concerne les obligations de type obligation d’Etat), mais le risque de perdre l’argent investi est moins grand. De plus, la valeur varie moins, ce qui signifie à la fois qu’elle n’augmente pas beaucoup mais qu’elle ne baisse pas trop non plus.

- L’action, au contraire, exige une attention plus soutenue. Le cours des actions peut parfois chuter simplement parce qu’une nouvelle (par exemple, la publication des résultats d’une entreprise plus mauvais que prévu) a inquiété les actionnaires, et tous ont voulu vendre en même temps. Pour gérer un portefeuille d’actions donc, il faut avoir la possibilité de suivre l’actualité et la force de gérer le stress dû aux fluctuations des valeurs.

- D’autres produits, comme les produits dérivés sont réservés à des investisseurs expérimentés.

Comment puis-je évoluer ?

L’âge ou plus précisément, l’horizon de détention, est aussi un paramètre important à prendre en compte. Avec l’âge, les situations patrimoniale et financière évoluent, et les besoins changent. Les investissements doivent donc suivre cette évolution.

On note trois grosses périodes dans la vie d’un investisseur :

- moins de 35 ans : phase de démarrage et de constitution du patrimoine

- De 35 à 55 ans : phase de croissance du patrimoine

- Plus de 55 ans : phase de consolidation du patrimoine.

Plus l’horizon de détention est long, plus l’investisseur peut s’orienter, toutes choses égales par ailleurs, vers des actifs plus risqués. Le risque est certes plus grand, mais l’espérance de gain est, sur longue période, plus grande également.

 3 – L’allocation d’actifs

 A titre indicatif, vous trouverez ici des exemples de profils d’investissement :

 Le profil prudent

Ce profil représente les investisseurs qui recherchent une valorisation du capital à moyen terme tout en acceptant un niveau de risque faible.

Les principales caractéristiques sont :

- Un portefeuille investi très majoritairement en produits obligataires et monétaires, au travers d’une sélection rigoureuse des meilleurs OPCVM

- Une part actions modérée (en moyenne 25% du portefeuille géré), par le biais de titres en direct et d’OPCVM, principalement investies sur les marchés français et européens

- Une politique de gestion active et de conviction permettant une certaine variation entre les classes d’actifs en adéquation avec l’objectif de gestion

- Une volatilité du portefeuille relativement faible, et un horizon de placement conseillé de 3 ans minimum.

Le profil Equilibré

Ce profil touche les investisseurs qui recherchent une valorisation du capital à moyen/long terme par le biais d’un juste équilibre entre sécurité et performance. Le niveau de risque est moyen.

Les principales caractéristiques sont :

- Un portefeuille investi de manière équilibrée entre les produits de taux (obligataires et monétaires) et les actions

- Un choix de produits obligataires et monétaires parmi une sélection rigoureuse des meilleurs OPCVM

- Un investissement sur les actions (par le biais de titres en direct et d’OPCVM) adapté aux conditions économiques et financières tant au niveau géographique que sectoriel

- Une politique de gestion active et de conviction permettant une certaine variation entre les classes d’actifs en adéquation avec l’objectif de gestion

- Une volatilité du portefeuille plus élevée pour une espérance de rentabilité plus forte, et un horizon de placement de 4 ans minimum. 

Profil Dynamique

Ce profil concerne les investisseurs qui recherchent une valorisation du capital à long terme par une forte exposition aux marchés actions tout en acceptant un niveau de risque élevé.

Les principales caractéristiques sont :

- Un portefeuille investi majoritairement en actions françaises et étrangères (en moyenne 75% du portefeuille géré), par le biais de titres en direct et d’OPCVM rigoureusement sélectionnés

- Une priorité donnée à la performance par une allocation flexible et diversifiée (géographiquement et sectoriellement) de la poche actions, et des arbitrages adaptés au contexte boursier

- Une part minoritaire réservée aux produits obligataires et monétaires (par l’intermédiaire d’OPCVM), réduisant la sensibilité du portefeuille aux fluctuations des marchés boursiers

- Une politique de gestion active et de conviction permettant une certaine variation entre les classes d’actifs en adéquation avec le profil de gestion

- Une volatilité accrue du portefeuille pour une espérance de performance élevée, et un horizon de placement conseillé de 5 ans minimum.

Mode de gestion

Le profil de l’investisseur ne détermine pas seulement le genre des actifs financiers que doit acheter une personne, il permet également de choisir le meilleur type de gestion possible.

-Les plus confirmés peuvent prendre eux-mêmes toutes les décisions, leur intermédiaire étant réduit à un simple rôle d’exécutant. Ici, on parle de «gestion personnelle»

-On peut aussi choisir de passer par des spécialistes, ce qui permet de ne pas gérer au quotidien notre portefeuille. Avec deux possibilités : soit les intermédiaires nous conseillent mais la décision nous revient –on parlera alors de «gestion conseillée», soit l’intermédiaire gère seul notre portefeuille mais selon des objectifs bien définis –on parlera cette fois de «gestion déléguée».

OK, tout accepter
Fermer