Espace pédagogique - Les fiches

Décrypter le cycle économique

Extrait du livre de Paul Gagey: "Gagner en Bourse par tous les temps, bloc notes d'un Investisseur", publié aux éditions Franel.

Les cours de Bourse anticipent convenablement le cycle économique. Autrement dit, le pic des actions est atteint avant le maximum de croissance. Le creux des cours de Bourse est réalisé avant que les économistes ne soient en mesure de proclamer l’existence d’une récession. La Bourse anticipe le cycle économique. C’est un grand défi pour l’investisseur !

Les actions ont tendance à baisser huit mois avant le début d’une récession et à monter six mois avant sa fin.

Les taux d’intérêt sont précurseurs des actions. En effet, les investisseurs en titres à revenus fixes, ont une vision longue qui dépasse le cycle économique alors que les actions ont tendance à fluctuer au gré des résultats semestriels ou annuels

La structure des taux d’intérêt est un bon indicateur de ce qui va se passer. La courbe des taux d’intérêt est un balancier asymétrique où s’affrontent les autorités monétaires et les marchés financiers. À une extrémité, les taux à court terme sont fixés par des bureaucrates de la banque centrale ; ces taux administrés évoluent de façon visqueuse.

Le haut de cycle économique se caractérise par une courbe des taux inversée ou plate : les taux d’intérêt à long terme sont inférieurs au taux d’intérêt à court terme.
Le bas de cycle se caractérise par une courbe des taux ascendante. L’économie est en expansion et va être favorable aux actions. La courbe des taux est un indicateur si simple que nombreux sont ceux qui négligent de l’observer !

Le ratio cours divisé par les bénéfices est un indice de popularité de la Bourse. Un niveau élevé du ratio peut être trompeur si les profits sont cycliquement faibles.
Un niveau faible est un bon signal d’achat. En haut de cycle, l’investisseur adroit concentre son portefeuille.

À RETENIR POUR AGIR


Privilégier les indicateurs avancés et ignorer les indicateurs retardés plus médiatisés.
Le cocktail gagnant : la combinaison du facteur peur et de prix cassés sur une classe d’actifs financiers.

Le marché de taux d’intérêt est à observer avec attention à la fois au niveau du coût de financement des entreprises et de la courbe des taux d’intérêt.

En bas de cycle, acheter un grand nombre d’actions voire un indice boursier. En haut de cycle, réduire drastiquement le nombre de valeurs en portefeuille.

OK, tout accepter
Fermer