EasyBourse - Investir en bourse en ligne

Espace pédagogique

Les Warrants

Vidéo pédagogique sur les Warrants

Un warrant donne à son détenteur le droit, mais non l'obligation, d'acheter (dans le cas d'un call warrant) ou de vendre (dans le cas d'un put warrant) une certaine quantité (quotité) d’un actif sous-jacent ou support (action, obligation, taux d'intérêt, devise...) à un prix fixé d'avance (le prix d'exercice) jusqu'à une date donnée (la date d'échéance).

Produit financier complexe, le warrant est un instrument à durée déterminée : il possède, comme l’option, une valeur temps qui se déprécie à l’approche de l’échéance.
Les heures d'ouverture et de clôture sont identiques à celles du marché actions.

Produit semblable dans son principe à une option, mais qui est juridiquement une valeur mobilière cotée au comptant. La vente à découvert n'est pas possible sur ce type de titres ; d’où le risque de perte maximale limitée à l’achat initial.

Les warrants sont généralement émis par des banques qui en assurent la cotation en continu. Ci-dessous quelques émetteurs en France :
  • BNP
  • Citibank
  • Crédit Lyonnais
  • Commerzbank
  •  Société Générale…
Intérêt :
  • Produit offrant un effet de levier à la hausse comme à la baisse sur un sous jacent. Sur le SRD, l'effet de levier est limité à 5. Sur un warrant il peut être beaucoup plus élevé. Ainsi, si le sous jacent évolue de 5%, certains warrants pourront évoluer de 50 voire 100%.
  • Nécessitant un faible investissement
(On paie une prime qui représente seulement une fraction du cours du sous-jacent)
  • Permet aux investisseurs de profiter de la volatilité du marché, à la hausse comme à la baisse, afin d’augmenter les performances du portefeuille
  • 3 stratégies gagnantes :
    • couvrir un portefeuille en achetant par exemple des puts warrants pour se couvrir d’une éventuelle baisse des cours ;
    • récupérer des liquidités avec l’espérance d’un gain identique sur titre mais un investissement initial plus faible en bénéficiant de l’effet de levier ;
    • accroître la rentabilité d’un portefeuille en bénéficiant de l'effet de levier des warrants
  • Risque de perte limité à la somme investie

Ex : ISIN : DE000CM44VS2
Type : Put
Sous Jacent : RENAULT SA
Prix d'exercice ou strike : 40€
Echéance : 16/03/2011
Cours : 0,23€
Parité : 5/1
Quotité : 1*
Delta : -60% (Le delta d’un put est toujours négatif. La variation du warrant va dans le sens opposé à celle du sous-jacent. Par exemple, un put warrant ayant un delta de -60% signifie que si le sous-jacent gagne 1€, le prix du warrant diminue de 0.6€/parité)
Théta : -0.293% (Le théta mesure la diminution du warrant due au passage du temps. Il est exprimé en pourcentage du cours du warrant pour un écoulement de 7 jours)


Ce warrant vous donne droit de vendre (put) à un prix de 40€ (strike) des actions Renault SA (sous jacent) jusqu'au 16 mars 2011 (échéance). La quotité étant de 1, il vous en coûtera donc un investissement minimal de 1 × 0,23 (cours du warrant) = 0,23€, si vous souhaitez posséder cette ligne de warrant.

La question est à présent de savoir combien d'actions Renault SA à 40€ vous permet de vendre cette ligne de warrants. C'est assez simple. Il suffit de diviser le nombre de warrants que vous possédez, soit 10 par exemple, par la parité du warrant. Ici 5/1. Il vous est donc possible de céder 2 actions Renault SA à un prix de 40€. Il vous faut donc 5 warrants à 0,23€, soit 1,15€ pour vendre une action Renault SA à 40€. Théoriquement le cours de l'action devrait s'établir au maximum à 40 + 1,15 = 41,15€. Nous constatons qu'à la même période le cours de Renault SA était de 38,85€ ! Le put warrant à 40€ a donc un intérêt immédiat pour l'investisseur.