Espace pédagogique - Les fiches

Démystifier les matières premières

Extrait du livre de Paul Gagey: "Gagner en Bourse par tous les temps, bloc notes d'un Investisseur", publié aux éditions Franel.

Les matières premières jouent un rôle particulier en amont de toute activité économique. Le secteur est cyclique, avide de capital et précurseur de l’activité économique.

L’or, et dans une certaine mesure le platine, constitue l’ultime actif de sécurité. Rare, mythique et féminin, le métal exercera toujours une fascination indicible.

Plusieurs options sont disponibles pour jouer l’or. L’investisseur peut se procurer des lingots, intervenir sur les marchés à terme ou encore acheter des mines d’or. Les lingots présentent l’inconvénient de frais de stockage et d’intermédiation élevés. L’or constitue une assurance contre un cataclysme financier. L’or est aussi le meilleur baromètre des perturbations monétaires à venir. Ainsi, les inquiétudes inflationnistes se manifestent par une tension sur le prix de l’or. La fin d’un cycle haussier sur l’or se révèle par une fièvre spéculative contagieuse sur d’autres métaux précieux, une surperformance de l’or par rapport aux mines d’or, une cherté massive des petites mines d’or (les chercheurs d’or sans réserves prouvées).

Sur le long terme, le métal jaune se révèle un piètre véhicule d’investissement. Sur la période 800-2000, le lingot protège à peine de l’inflation et ne procure pas de plus-values en terme réel.

Les matières premières ont un profil de risque asymétrique, entre la hausse et la baisse des cours. En cas de pénurie, la peur de manquer provoque des sentiments qu’il est difficile de contrôler.

Les risques de baisse des prix, pour les matières premières, sont moindres qu’à la hausse. Lorsque les stocks et réserves sont abondants, le prix des matières s’affaisse avec une limite naturelle, mesurée par le coût de production des sociétés minières.

À RETENIR POUR AGIR

-L’investissement en or quelle que soit sa forme (mines, lingots ou marché à terme) est performant en cas de reprise d’inflation ou de risques politiques. Une détention sur le très long terme n’est pas recommandée.

-La valorisation des réserves n’est pas aisée mais reste une variable stratégique. Une société minière vaut ce que valent ses réserves.

-Dans le secteur des matières premières, les risques de baisse des prix sont moindres qu’à la hausse. Un cours proche du coût de production constitue un signal d’achat. Un cours valant un multiple du coût de production est un signal de vente.

-Il est judicieux de regarder la courbe des cours à terme pour anticiper l’avenir !

OK, tout accepter
Fermer