Espace pédagogique - Les fiches

La multigestion

La multigestion est une forme de gestion collective consistant non pas à investir sur des titres mais sur des OPCVM (Sicav, FCP) gérés par plusieurs sociétés de gestion différentes.

L’intermédiaire financier, au lieu de vendre ses propres fonds d'investissement, en propose d'autres gérés par des équipes triées sur le volet et extérieures à sa maison.
 
L’objectif est d’accéder aux compétences identifiées comme les meilleures à chaque moment du cycle financier et économique. L'intermédiaire doit alors en théorie proposer un portefeuille de choix.

On observe un certain intérêt des investisseurs pour la multigestion.

Face à  l'offre pléthorique de fonds à laquelle ces derniers sont confrontés, s'adresser à un sélectionneur de fonds facilite les choses.

L’intérêt de la multigestion

La gestion de portefeuilles n’est pas une science exacte. Le gestionnaire, aussi talentueux soit-il, ne peut être le meilleur tout le temps, et n’est pas à l’abri d’une contre-performance dans certaines phases de marché.

Il est généralement admis que la probabilité que les meilleurs gestionnaires maintiennent leur position la période suivante est extrêmement faible (moins de 10%). A l’inverse, plus de 40% des moins bons de la première période se retrouvent parmi les meilleurs la période suivante.

Qui plus est, à chaque phase de marché correspond un style de gestion qui surperforme les autres (styles value, style croissance, gestion quantitative, indicielle, etc…).

La multigestion permet alors d’assembler plusieurs gérants dans un même portefeuille pour réduire les risques et optimiser la performance. Les fonds étant investis sur différentes classes d’actifs, zones géographiques et selon des processus de gestion variés.

L’offre de produits est articulée autour de 4 gammes de fonds multigestion:

-Profilée : allocation traditionnelle

-Spécialisée : gestion thématique et par zones géographiques

-Alternative : fonds de hedge funds multi-stratégies

   -Partenaires : fonds de mandats

Les fonds peuvent être multithématiques ou monothématiques

Les avantages de la multigestion

L’accès à une offre plus large, autrement dit à un univers relativement étendu d’OPCVM diversifiés et spécialisés.  

Une réduction du risque, le gérant ne mettant pas toutes ses billes dans le même panier

Une exposition réactive aux évolutions des marchés,

Une rentabilité plus importante découlant de l’utilisation des meilleures expertises internationales sur chacun des thèmes d’investissement privilégiés. 

La multigestion n’est pas sans présenter quelques dangers

Elle repose en principe sur une bonne sélection des gérants suivant un processus rigoureux.

Ces derniers sont en premier lieu identifiés à partir d’une analyse quantitative (régularité de performances- c'est-à-dire potentiel de gains plus élevé que la moyenne pour une volatilité inférieure- et rapport rendement risque). Par ailleurs, le filtre est affiné par le biais d’un audit qualitatif impliquant notamment des interviews et questionnaires volontiers indiscrets, du style « Comment êtes-vous rémunérés ?» ou «Pourquoi restez-vous dans cette société de gestion ?».

La multigestion vise à traquer les gérants d’exception. Elle consiste ainsi en quelques sortes à parier sur la pérennité d’un gestionnaire, dont l’attachement et la fidélité à sa  société de gestion tout au long de sa carrière professionnelle n’est pas assurée.

La mutigestion suppose une certaine capacité du gestionnaire à construire un portefeuille optimal et à maîtriser l’association des fonds au sein de ce portefeuille. Il ne suffit pas de déterminer les fonds intéressants, tout le travail consiste à combiner les véhicules pour les rendre complémentaires au sein d'un même portefeuille. Le gérant se doit alors d’avoir une gestion active et de piloter son portefeuille en s’adaptant en continu, aux évolutions de l’environnement économique et financier global

La multigestion peut se trouver victime de son succès. L’argent peut se déverser comme dans un entonnoir sur le fonds de quelques-uns. Les faux pas ou les succès de cette élite conditionneront le portefeuille d'une foule d'investisseurs et d'épargnants.

OK, tout accepter
Fermer