Espace pédagogique - Les fiches

Les agences de notation

Théorie Tableau

Les agences de notation financière (ou agences de «rating») se chargent, en toute indépendance et contre rémunération, à la demande des entreprises privées ou publiques, ou d’un Etat, ou des collectivités publiques désirant être notés, de mesurer le risque de solvabilité de ces derniers en tant qu’emprunteurs.

Autrement dit, le rôle des agences de rating est de jauger précisément le risque de non remboursement des dettes que présente un emprunteur.

Les agences de notation financière peuvent également apprécier la solvabilité d’une opération (emprunt, emprunt obligataire, opération de financement structurée, titrisation, etc.).

Les trois agences de notation les plus connues sont Fitch Ratings, Moody's et Standard & Poor's. Pour établir leur note, elles se basent sur différents critères :

- pour les entreprises : critères comptables, de gestion, d’examen des risques, de perspectives économiques

- pour un Etat : situation économique, stabilité, politique monétaire et budgétaire

- pour une opération : modélisation de l’opération et de ses flux financiers permettant une évaluation du risque de défaut et de la perte possible.

Le panel des notations

Schématiquement, les notes s’établissent de A à D avec des échelons intermédiaires, sachant que chaque agence détient son système de notation propre. Les notations vont de AAA (triple A) (qualité de crédit la plus élevée) à D (Défaut de paiement constaté ou imminent).

La notation à court terme juge la capacité du débiteur à remplir ses engagements à un an au plus. La notation à long terme estime la capacité du débiteur à remplir ses obligations à plus d’un an.

Plus la note sera bonne, plus, par exemple, une entreprise qui cherche à se financer, par financement bancaire ou par émission d’obligations sur le marché, trouvera des fonds à des taux d’intérêt faibles. A l’inverse, une mauvaise note signifiera un taux d’intérêt plus élevé et des difficultés pour mettre sur pied un financement. La différence de niveaux entre le taux d'intérêt associé à l’émission de dette de l’entreprise et le taux sans risque (associé à des obligations d’Etat de même durée) constituera ce que l’on appelle la prime de risque.

Un critère d’investissement

La notation financière constitue, pour les investisseurs, un critère clé dans l’estimation du risque qu’un investissement comporte, particulièrement dans le cadre de marchés financiers de plus en plus globaux qui rendent difficile la maîtrise de l’information et donc de tous les paramètres de risque.

C'est même un des critères obligatoire pour les emprunteurs institutionnels (Fonds de pension, collectivités territoriales, etc..) dont les statuts précisent un niveau de notation minimal pour leurs investissements.

OK, tout accepter
Fermer