Espace pédagogique - Les fiches

Sélection de fonds

Analyse quantitative Analyse qualitative

L’opinion favorable sur une société de gestion ne vaut pas forcément pour l’ensemble de ses fonds

Pour ce qui est de la société de gestion, plusieurs éléments peuvent aisément être jaugés : sa solidité financière, son actionnariat, les principaux dirigeants et autres personnes clefs (expérience, stabilité, réputation, clarté du discours du gérant notamment), l'organisation de la société (de quelle manière les équipes travaillent entre elles), la gouvernance, l'ensemble des procédures de contrôle (conformité, contrôle interne, déontologie, lutte anti blanchiment), les autorités qui régulent ces sociétés et les historiques éventuels de sanctions, les risques opérationnels, le plan de continuation des activités en particulier pour les plus petites sociétés.

Le management de l'entreprise, les dispositifs de fidélisation des gérants, les procédures engagées contre la société, les litiges en cours à l’encontre des dirigeants sont également des paramètre à prendre en considération.
Sont aussi  à examiner les acteurs qui interviennent dans la vie du fonds : le dépositaire, le valorisateur, le commissaire aux comptes, l’auditeur...
Il est possible d’avoir confiance dans une société de gestion et dans ses gérants, mais ces derniers travaillent parfois avec des prestataires de moins bonne qualité.
Il faudra garder à l’esprit que l’opinion favorable sur une société de gestion ne vaut pas forcément pour l’ensemble de ses fonds.  Tous les OPCVM ne sont pas sans risque. Il est possible de trouver dans une grande gamme des fonds pour lesquels un avis sera positif, et d'autres négatif, même si de manière globale l’avis est favorable  s'agissant de la société de gestion.

Les contraintes imposées au gérant

Le gérant gère-t-il un seul ou plusieurs fonds, et s’il gère plusieurs fonds, ces derniers ont-ils des thèmes convergents ou non ?  Le gérant investit-il à titre personnel dans les fonds qu’il gère ? Autant de questions qu’il est pertinent de se poser et qui visent à conforter la confiance à accorder  au fonds pour procéder à un investissement.

Il est également judicieux dans cette optique d’examiner de quelle manière est calculé le bonus du gérant. Ce bonus est-il calculé sur les performances du fonds ?  Sur quelle période ? Ou est-il calculé sur la hausse des encours ? Dans ce dernier cas, nous pourrions supposer que le gérant passe son temps à faire des road shows pour collecter de l’argent.

Sur le plan des rémunérations, les commissions de mouvement peuvent poser un risque de conflit d’intérêt. Plus le portefeuille tourne, et plus il y a priori des commissions. Cela peut pousser le gérant à faire tourner le portefeuille. En outre ces commissions peuvent aller à un dépositaire appartenant au même groupe que la société de gestion.

La philosophie d'investissement

La transparence de manière générale est très importante dans les critères de sélection. Pour les OPCVM européens coordonnés, le gérant doit se soumettre à quelques impératifs réglementaires. Mais demander systématiquement les inventaires des portefeuilles est une bonne chose.
La manière dont le portefeuille évolue est pareillement importante.

Le turnover est un élément significatif. S'il y a un turnover important dans un laps de temps relativement court, cela signifie que les risques peuvent avoir changé de nature, il faut en avoir conscience et apprécier quelles en seront les conséquences. Le turnover peut  ajouter  ou  détruire de la performance soit parce que les titres qui ont été choisis n'étaient pas les bons, soit parce que les titres qui ont été vendus continuent à bien former, soit parce que le turnover implique des frais et toutes choses égales par ailleurs conduit à une destruction de la performance.
Enfin l'historique du gérant sur des stratégies de gestion comparables, dans ses sociétés précédentes est à mesurer. Une expérience de gestion peut être considérée comme suffisante dans une stratégie à partir de 10 ans en général. Le gérant doit avoir connu différentes phases de marché.

Prix entreprise citoyenne cotée en bourse