Espace pédagogique - Les fiches

Un piège à éviter : « le paradoxe du consensus »

Extrait du livre de Paul Gagey: "Gagner en Bourse par tous les temps, bloc notes d'un Investisseur", publié aux éditions Franel.


Le marché est une association paradoxale de néophytes et de soi-disant experts, ce qui le rend d’autant plus imprévisible. Deux règles sont à prescrire en la matière : d’abord, rester méfiant, lorsque les experts financiers sont tous d’accord ; ensuite, considérer comme moins fiables les prévisions émises par les experts qui monopolisent le feu des projecteurs. Ces deux règles exigent une certaine fortitude.

En matière de prévision financière, le consensus de marché est plus souvent faux que vrai. C’est ce qu’on appellera le « paradoxe du consensus ». Le paradoxe du consensus reste un des meilleurs pièges de « Monsieur Marché ». Le conformisme généralement prévalant sur les prévisions n’a aucune raison de produire quelque chose d’intéressant. Celles-ci sont formulées autour des attentes des investisseurs qui n’en sont que plus réceptifs.

Les experts émettent plus volontiers des prévisions haussières que baissières et rarement un pronostic neutre (marché sans tendance ou de trading). Cette attitude reflète le degré de réceptivité des investisseurs mais nie la réalité du marché. Les investisseurs éprouvent un sens de solidarité en étant plus à l’aise dans l’achat de valeurs que tout le monde achète. La principale raison de ce comportement de masse est la suivante : en cas d’erreur d’appréciation, mieux vaut ne pas être le seul à se tromper.

L’expertise financière s’évalue mal. C’est la raison pour laquelle le monde de la finance est un terrain fertile pour l’escroquerie.

À RETENIR POUR AGIR


Il faut se méfier des formules incantatoires sur les marchés financiers. Elles sont le plus souvent vides de sens ou peuvent avoir ˝un sens inversé˝. Les opinions consensuelles des marchés sont plus souvent fausses que vraies. Lorsque tous les experts sont d’accord, c’est un drapeau rouge.

Lorsque la presse financière s’empare d’un sujet, il est probable que celui-ci sera une source d’opportunités sur un ˝mode inversé˝. De même, la glorification d’une entreprise peut être un signal de vente, tout comme un cours de matières premières ou de change qui inquiète les journalistes est un signal d’achat.
Il n’y a pas d’investissement idéal : toutes les classes d’actifs sans exception (actions, obligations, immobilier, art, etc.) ont une performance cyclique.


OK, tout accepter
Fermer